Les idées reçues chez moi, c'est un peu comme le besoin de nouveaux sacs. Cela ne s'arrête jamais. Spécialement en ce qui concerne mes destinations touristiques. Après Prague, Dakar ou encore l'Ardèche, je rempile sur le cas épineux de l'Italie.