AccueilMoi-jeAilleurswwwSe culturifier

Strass&ballerines

04oct.

Un vélobjectif !

Prenons 2 trentenaires, 2 vélos (presque achetés), une envie commune de voyager autrement, ca donne un vélobjectif !

Crise de la trentaine ou prise de conscience d'un besoin d'évasion, de challenge et de rencontres humaines ? L'envie est belle est bien là : voyager intelligent.
Ne plus se contenter de découvrir un pays en une ville et en une semaine. Et qu'importe la raison pourvu qu'il y ait l'ivresse !

velobjectif.jpg

Genèse d'une idée folle
C'est en rentrant d'une journée ensoleillée, après à peine 50 km de randonnée à vélo, que refaisant le monde, nous vient une idée, folle pour certains, banale pour tant d'autres : partir à vélo, découvrir d'autres pays, prendre notre temps, vivre une forte et réelle expérience touristique et plus que touristique, véritablement humaine ! Le meilleur moment, c'est quand on le sent, c'est aussi quand il fait beau (donc l'été prochain) et quand l'école est finie !

Nous fixons notre départ pour début juin 2011.
En trois mois, nous nous rapprocherons du soleil en partant de Strasbourg pour rejoindre l'Italie, la Croatie, la Grèce et enfin, la Turquie (d'où nous repartirons pour la France en avion).

N'étant pas de grands sportifs -le vélo nous sert à faire des trajets journaliers de 15 mn en moyenne et, de temps à autres, le week-end, des ballades de 50 km, nous espérons cependant avancer de 100 km par jour et ainsi pouvoir nous accorder 2 journées de pause par semaine. L'hébergement et la restauration se feront le plus simplement possible, dans l'esprit du voyage : tente, sacs de couchage et réchaud seront nos meilleurs compagnons de route.

L'expérience humaine
Le reste de l'histoire est, à ce moment là, encore à construire -au niveau des financements, du parcours ou encore du matériel nécessaire- et nous vous proposons de la partager avec nous, notamment via le blog : www.velobjectif.eu

Avec une rédactrice trop citadine, un peu flippée mais très inspirée et un photographe idéaliste optimiste et over équipé, l'équipage vélobjectif compte bien ramener des anecdotes, des photos et des mots à gogo !

Notre vélobjectif est lancé : des photos et des mots à vélo : tant d'expériences que nous avons hâte de vivre et de partager. Go !

05mai

On sourit sur le podium !

Alors forcément j'ai une tendinite au niveau du genou pour débuter la période estivale.
Oubliée la danse pour quelques semaines, les randonnées roller ou toute folie comme courir pour attraper un tram.
Les Courses de Strasbourg, je n'en parle même pas. Sauf que...

Distribuer des tracts pour donner un coup de pouce, ça je sais faire. Enfin, espérons parce que ma dernière expérience remonte à ma vie étudiante...



Pour les coureurs du dimanche comme moi, comme pour les plus entraînés, la satisfaction d'être arrivé au bout, l'euphorie liée à l'effort, tout ça, il y a de quoi frimer un peu. Et puis garder un souvenir aussi ! Se rappeler qu'on a été un jour sans genouillère par exemple.

Donc pour ces athlètes, les photographes de Smile Podium seront présents sur les Courses de Strasbourg ce dimanche 9 mai et photographieront tous les participants !

Dès le lendemain, toutes les photos seront en ligne sur Smile Podium et disponibles en téléchargement gratuit. Profitez-en pour commenter vos photos ou les partager avec vos amis.



Ce ne sont plus les participants qui payent pour avoir leur photo mais les sponsors... Voici une initiative à l'esprit carrément sport !

Et pour suivre et commenter l'actu de l'équipe de Smile Podium, spécialiste de la photo sportive sponsorisée, incontournable des grands événements, rendez-vous sur leur blog.

N'oubliez pas de sourire pendant la course, podium ou pas !

14mai

Un week-end sain dans un corps sain


C'est un week-end overbooké (pour le corps et l'esprit) qui s'annonce à Strasbourg !

Entre les ateliers ouverts (les artistes exposent et vous reçoivent chez eux !) samedi et dimanche (avec session de rattrapage prévue le week-end prochain),

la nuit des musées (musées ouverts et gratuits, samedi de 19h30 à 1h00 avec un système de navettes gratuites),

la fête du vélo de l'Eurodistrict et son pique-nique européen au Jardin des 2 Rives,
 
le NL Contest avec randonnée roller pour tous, dimanche matin 11h (départ skate park de Cronenbourg et ballade encadrée de 13 km avec les rues barrées),

que le soleil brille ou qu'il pleuve, le week-end promet d'être bien rempli... si j'arrive à me décider... car trop de choix, tue le choix !


Mais il y a au moins un rendez-vous que je m'interdis de rater.
Je vous place dans le contexte : On s'était dit rendez-vous dans 10 ans, même jour, même heure, lalalaaaaa....
Oui, ce samedi, je serais à une session "retrouvailles du primaire". Donc pour les matheux, vous aurez compris que c'est plutôt un rendez-vous "20 ans après". Et ça promet...

Bien entendu, je vais hésiter à la dernière minute... à me "tromper d'un soir".
La starlette de la classe ce n'était pas moi. Et aujourd'hui j'ai quelques (minuscules et imperceptibles) rides d'expression !
Mais je frétille d'impatience... de revoir l'intello du premier rang, celui qui m'avait mis de la colle sur ma chaise, la bonne copine rigolote, l'amoureux secret, la rebelle...
et d'apprécier les chemins que nous avons pris.

Bilan la semaine prochaine !
On verra quand on aura 30 ans, si on est devenus des grands hommes...

08mai

Dans la famille des bonnes résolutions, je voudrais...


On dirait que la trentenaire frangée a encore un peu la tête et le coeur à NYC...

Ce qu'il lui manque ? des choses toutes simples, comme chercher son journal dans un distributeur, acheter son café au starbuck, (presque) faire son jogging à central parc.

Central parc... est d'ailleurs à l'origine d'une de mes nouvelles bonnes résolutions.
En fait les bonnes résolutions, c'est quand même un peu mon dada :-)

Je me revois allongée dans l'herbe de Central Parc avec mon sachet de bagels et de donuts...
Devant moi, la route faisant le tour du parc et des centaines de joggeurs, cyclistes et rollers... et les feux rouges pour réguler tout ça (??!!)...

Et moi qui me sentait toute bête, là, sur ma couverture.

Juste à côté de moi, une coach faisait faire des abdos fessiers à deux canons.

Et puis tout d'un coup surgit ce sentiment d'urgence (ou de culpabilité ?) en moi.
Il fallait que je courre aussi.
Je n'avais pas mes baskets, encore moins de vélo ou de rollers...

Le lendemain, le vélo était loué.
Et dès mon retour en terre alsacienne, j'ai cherché mes baskets pendant 3 heures chaussé mes baskets pour rattraper ma mauvaise conscience !
Bilan : 3 sessions de jogging en une semaine. Puis plus rien cette semaine. Hum...

Mais le week-end de 3 jours me permettra encore de rattraper ça ! Aujourd'hui c'est d'ailleurs la journée des sports et de la santé au Parc de l'Orangerie (à Strasbourg)... Pas d'excuses donc.

Bon week-end !

24nov.

Fragile !


C'est un looooong week-end à thème qui se termine. Le thème choisi par des amis, original et bien vu pour la saison... avec neige et 0° : un déménagement !

Ou comment mettre ses fringues les plus moches, prier pour ne rencontrer personne de trop mignon, faire du sport gratuitement : 3 étages à monter et descendre avec les bras chargés : step et muscu en même temps, tout en profitant d'un menu pro-cholestérol : sodas, chips et gateaux ou bière, sandwichs et Ferrero Rochers pour les versions plus huppées.

C'est aussi, comme lors des randonnées, l'occasion idéale pour se disputer avec un ami proche. Soucis d'organisation, faim, fatigue et mauvaise foi font en général au bout de quelques heures un mélange explosif qui se conclut par un "casse-toi si t'es pas content".

Le résultat : on se dit qu'on ne déménagera plus, qu'on fera appel à des déménageurs si vraiment... Mais on oublie et on remet ça.

Car les déménagements servent aussi à faire une rétrospective de notre vie en remettant le nez dans nos affaires. Sans compter que voir autant d'amis qui se déplacent pour aider, ça réchauffe le coeur. On rit beaucoup, des garçons (ben oui... qui d'autre...) qui font leur chochotte et des objets insolites que l'on transporte.

Finalement c'est un bon concentré de vie... Prévoir un à deux déménagements dans l'année pour garder la forme et faire un petit bilan !

06oct.

On va sortir !






Je débarque surement mais pour ceux qui ne connaissent pas, voici le moyen de vous faire pleins de nouveaux amis ou tout du moins, de partager vos sorties avec d'autres gens "tout seul".
Plus d'excuses pour ne pas se désincarcérer de son canapé !

Après inscription gratuite sur le site onvasortir.com, vous lancez vos idées de sorties : ciné, concert, ballade, soirée jeux, restau, danse... et déterminez le nombre de participants.
Vous ne serez donc pas seul pour votre expo, votre dégustation de vins, votre ballade roller ou votre soirée en boîte...

Si l'inspiration vous manque, inscrivez-vous à l'une des nombreuses activités proposées chaque jour. Plus de 1 800 membres entre 18 et 49 ans
inscrits sur Strasbourg, ça fait pas mal de personnes potentiellement intéressées pour vous accompagner, non ?
Le phénomène piquant de plus en plus d'adeptes autour de moi, je peux vous confirmer qu'il ne s'agit pas là d'un site de rencontres amoureuses. L'état d'esprit y est vraiment cool. Si la rencontre vient en prime, c'est comme dans la vie... que du bonus...

Bien entendu, cela fonctionne aussi pour une bonne quarantaine de villes françaises : Paris, Toulouse, Nice, Marseille, Nancy, Brest, Biarritz, Lille...

J'avoue, pour l'instant mes idées sorties, je les glane sur OVS !
www.onvasortir.com


30sept.

Les bonnes résolutions de la rentrée





















Il fait beau, on est allongée sur la plage, on regarde discrètement autour de soi et on rêve d'un corps ferme comme la fille d'à côté avec son maillot taille 14 ans, son coca light, sa pomme et son mec.
On cache notre barre chocolatée et notre limonade, et on se dit, en feuilletant son Elle, qu'à la rentrée, c'est décidée, on va s'inscrire au sport.
Et puis la rentrée arrive, et on écume les programmes.

On teste et après c'est trop dur, il faut choisir sans se laisser dissuader par l'entourage entre le cours de djembé (mais tu n'as pas de djembé et puis à quoi ca sert ? en plus c'est pas un sport), le cours de salsa (y a jamais de partenaire masculin, tu vas te retrouver à danser avec une fille), le cours de hip-hop (avec des filles qui ont la moitié de ton âge), le cours de yoga (avec des filles qui ont le double de ton âge), le cours de caf (à mourir d'ennui).

Bon finalement cette année, ce sera danse africaine. Un cours qui me vide des énergies négatives et du stress, qui me renvoie au soleil et au sable, avec les sons du djembé. Bien joué !
Blogs voyage