AccueilMoi-jeAilleurswwwSe culturifier

Strass&ballerines

19oct.

MMMMMac do... version mieux !

10 ans que la trentenaire frangée était fâchée avec Ronald.
Ronald Mac Donald et sa troupe de Big Mac et autres bombes caloriques au goût discutable.
Passée l'enfance et l'appât du jouet plastique, le fast food n'avait pas réussi à la fidéliser avec ses crudités saveur plastique...

Et encore une fois, la TF a retourné sa veste son trench.
Heure des faits : 20h. Lieu : bordure d'autoroute allemande.
Alors que rien ne le laissait présager, au retour du week-end praguois, la trentenaire frangée acceptait exceptionnellement -et presque sans râler- de rentrer dans un Mac Do.
C'est qu'elle se sentait redevable envers son copilote qui, en fin de compte, pilotait tout seul la smart de compétition, depuis au moins 4 heures...
Et c'est là qu'elle constata que les allemands étaient injustement privilégiés.



Pendant que le copilote addict aux menus-bombesques-XXL-avec-toutes-options jubilait en passant sa commande, la trentenaire frangée se laisser charmer au Mac Café.
S'offraient à elle, 3 sortes de soupes et 4 sortes de bagels.


Hormis la difficulté -surmontée sans encombres- de faire son choix, cette découverte m'a réconciliée avec les Mac Do. Allemands.

Rentrant alors de Prague, je n'ai pas résisté à opter pour la soupe goulash, histoire de comparer.
Nettement moins grasse qu'en République Tchèque donc moins savoureuse mais avec une forte propension diététique d'accord avec ma balance. Rien à redire pour le bagel jambon gruyère, avec un degré de moelleux super bien dosé.

Le personnel du Mac Do, à priori peu habitué aux commandes de soupes et bagels, s'est affolé pour me servir, moi, la seule cliente du Mac Café :-S.
Et en m'installant à table, j'ai fait des curieux... Oui la soupe au Mac Do, c'était pas évident.

Habitant Strasbourg, il ne m'est pas trop difficile de traverser la frontière allemande, située à moins de 5km de chez moi... en attendant que France suive la mmmmmmouvance...

21oct.

La tendance healthy : manger bon à Strasbourg

Strasbourg est un peu à la traîne par rapport à la capitale pour ce qui est de la restauration rapide ET saine ! mais tente de rattraper son retard...

J'en veux pour preuve les récentes ouvertures de 2 snacks de la même famille, à l'appétit léger et aux saveurs diététiquement correctes, qui vous aideront à atteindre l'objectif des 5 fruits et légumes par jour !

Si vous remontez quelques billets en arrière, vous pourrez vous assurer de mon goût pour les soupes et autres veloutés qui font fuir la majorité  des gourmands, amateurs de pizzas 4 fromages à 9899 calories. Mais ils changeront (peut-être) d'avis après avoir testé les 2 adresses suivantes...

La première est Vert Carotte disposant d'un bel espace situé à côté de la Fnac, 1 rue de la Grange et qui propose des Jaffles : sandwichs au pain brioché toastés, des salades, des soupes maisons et des smoothies.


Sa petite soeur, Ma Cuisine, dans un espace plus réduit et rose bonbon 100% girly (10 rue des Tonneliers) propose en vente à emporter, des sandwichs au pain à l'ancienne ainsi que des salades, soupes maisons et smoothies.


Un jour peut-être, nous aurons aussi à Strasbourg, un bar à soupe comme on en trouve à Paris ou Berlin... 
Pour qu'une nouvelle enseigne healthy voie le jour et pour être tendance jusque dans mon bol, je serais même d'accord pour mettre la main à la pâte soupe !

13oct.

Gaufres, enfer et damnation

Si l'on y réfléchit un peu, avec le rythme hiver(infer)nal des soirées crêpes ou gaufres, talonnées de près par les soirées raclettes et fondues savoyardes, on devrait commencer le printemps avec quelques kilos de plus au compteur.

Les premiers dégâts se font déjà sentir dans notre petit groupe de grands gastronomes, avec pour certains, des réajustements envisagés (passer à la petite frite au mac do) ou en cours (passer à la frite moyenne au mac do)... Les éditions de listes de points weight watcher circulent à bon train.

Les constats étant un peu amers sur nos apports calorifiques inversement proportionnels aux tailles de jean slim, je déclare ouvertes les sessions lights à la sauce crudités agrémentées de soupes et de veloutés de légumes.

Malheureusement, je me sens un peu seule sur le créneau des veloutés de carottes coriandre et soupes de courgettes...

Voilà comment je me suis retrouvée cette semaine, entourée d'une orgie gaufresque à la sauce nutella, à manger comme une mamie, un peu penaude, ma purée de pois cassés maison.

Pour la touche glam, on repassera !