Aller au marché,
déjeuner d'une tarte provençale,
enchaîner sur 3h de sieste,
tantôt à l'ombre, tantôt au soleil,
tantôt lire, tantôt rêver.
Voir le temps se traîner, jusqu'à s'arrêter.

Se demander si l'activité reprendra tant il paraitrait brutal de briser ce calme mélodieux.

Interroger le ciel,
recompter ses doigts de pieds,
scruter les cailloux,
surveiller les lézards,
laisser grincer les volets.
Rester allongé.
Fermer les yeux.
Refaire une sieste.