AccueilMoi-jeAilleurswwwSe culturifier

Strass&ballerines

Keyword - shopping

Fil des billets - Fil des commentaires

22oct.

Hot spot shopping à Roppenheim

Roppenheim The Style Outlets, c'est le spot de magasins destock de grandes marques des alsaciens. Sorti de terre il y a à peu près 18 mois, il compte plus de 100 boutiques tentatrices juste à 30 mn de Strasbourg : Adidas, Nike, Geox, Les Petites, American Vintage, Levis, Petit Bateau... Que du beau monde pour accueillir une équipe de blogueuses et blogueur affamés de shopping en un samedi après-midi tout gris !

Testing shopping

shopping roppenheim

C'est avec mes compères blogueuses et blogueur que nous avons relevé la mission shopping proposée par le centre : composer en une après-midi les looks de cet hiver qui figureront dans leur prochain lookbook ! L'occasion pour chacun de nous de découvrir ou redécouvrir les marques proposées. Si la découverte de nouvelles marques nous titillait carrément, nous avons établi, avec Wafa et Anne-Cécile, un parcours stratégique mixant nouveautés et valeurs sûres.

Coups de coeur

J'avoue avoir voulu copier le look d'Anne-Cécile made by American Vintage pour la photo mais ai rapidement du me résigner : elle le portait mieux que moi... Ce qui ne m'a pas empêché de lorgner sérieusement sur son gros gilet.

American Vintage
American Vintage shop

J'ai aussi craqué sur la sélection des uns et des autres : la veste rock de Caroowild, les shoes bordeaux qui vont bien d'Anne-Sophie, la robe mi-ange mi-demon de Wafa... Envié les trouvailles de Yen, Alice et Jack Typhus. Mais moi aussi j'ai eu un coup de foudre. Après une amourette sans lendemain avec le ciré jaune de Petit Bateau (78 euros), j'ai eu un coup de coeur monumental chez Les Petites : le sweat rock-cool à moins de 50 euros porté sur une robe aussi à l'aise en mode été-décontracté qu'en automnal-ceinturée-habillée.

Tenue Les Petites Roppenheim

Bilan de la journée ?

blogueurs roppenheim
Une belle brochette de blogueurs !

Super rencontre entre blogueurs et avec les organisateurs, belles découvertes dans les boutiques, et des tenues complètes avec accessoires composées par chacun -à des budgets plutôt sympa pour des grandes marques. Découvrez les tenues des blogueurs sur la page facebook du centre dans les prochains jours et sur les sites de mes copains / copines de blog.

Et vous, vous auriez choisi laquelle ? Le mieux est encore d'essayer !

Rdv sur la page facebook du centre ou leur site : roppenheim.thestyleoutlets.fr

01juil.

Soldes et damnation... et concours !

Chaque année, c'est pareil. Les soldes ça commence déjà avant les soldes. Je m'étourdis de ventes privées et une fois les soldes arrivées, je suis vidée. Et mon porte monnaie aussi.

Eclaircies soldesques

C'est là que le site Citadium vient me narguer. C'est là aussi que je me dit qu'il me faudrait bien faut absolument :


Sessun_agostina
une "petite" robe de plus pour les "petits" brunchs du week-end (Sessun, soldée à 40%, soit 57 euros)

bowie.jpeg

simple et efficace, le t-shirt Bowie, soldé à -50%, soit 19,50 euros

Sessun_chemise

et la chemise en soie qui va parfaitement bien pour aller bosser (Sessun encore et toujours, soldée à -50%, soit 77,50 euros).

Et là c'est l'avalanche de bonnes nouvelles : Citadium solde carrément bien dès le départ et ce parmi une sélection plutôt trendy et la livraison est gratuite.

En plus ils ont pensé aux filles (et garçons) en manque de shopping et font gagner des bons d'achat à 5 d'entre vous. Dîtes-moi quel est l'article que vous préférez sur leur site.
L'une (ou l'un) d'entre vous gagnera un bon d'achat de 100 euros et les 4 autres gagnants auront de quoi se faire plaisir aussi avec un bon d'achat de 50 euros.

Allez, on se donne jusqu'à lundi 8 juillet à minuit et on fait le point la semaine prochaine sur les gagnants ?

A vos clics, à vos soldes. Alors sur quoi craquez-vous ?

01avr.

Londres ou comment se prendre un coup de vieux en un we !

2 semaines après mon retour et quelques jours avant un nouveau week-end prolongé en Suisse, voici quelques mots sur mon week-end londonien. L'occasion de prendre le pouls de la ville et de célébrer quelques retrouvailles.

Fêter la St Patrick

pub

Ce n'est qu'en arrivant à Londres que je réalisais que nous étions en plein week-end de la St Patrick. Bonne élève, je me ferai une petite place dans les pubs en boycottant la bière et en me reportant sur le Pinot Gris, en bonne alsacienne je suis. Qu'importe le breuvage pourvu que l'ambiance soit bonne.

Se ballader sous la pluie

On a beau se plaindre, un week-end londonien sans pluie n'est pas un vrai week-end londonien. Comme une bonne copine à qui on vient rendre visite, elle était là. Sans elle, le voyage n'aurait pas eu la même saveur.

pluie

Elle cédait finalement sa place au soleil pour un dimanche à Camden. Et là : le coup de vieux. Moi qui m'amusait généralement de cette ballade entre vendeur de gadgets, tatoueurs et techno à fond, me suis un peu ennuyée :-(

camden

Shopper sur Oxford Street

Comme M. et Mme Tout le Monde, je suis passée par la rue du shopping. Rien trouvé chez Topshop (trop de monde, trop de choses criardes, trop cher, trop cheap), mais Urban Outfitters recueille toujours autant mes faveurs.
J'en ressortais avec un petit butin de bijoux ethniques et vernis orange complétant ma jolie collection de vernis corail/orange. Les prix sont vraiment exorbitants pour des babioles mais j'aurai été trompée sur le moment par mes mauvaises conversions £/€. Pas de craquage niveau fringues à noter car je ne me suis pas sentie prête à sauter le pas des t-shirts ultra-courts.

urban outfitters

Car tenez-vous le pour dit, ici tout est ultra court : le t-shirt au dessus du nombril et le micro-short qui ne pardonne rien. Le tout mixé avec de l'ethnique, de la dentelle et du fluo. Encore une fois, je me sens un peu vieille pour ça. Même si je note que les anglaises n'ont aucun complexe à porter de l'ultra-court même quand leur morphologie leur crie un grand non !

Se poser à South Kensington

C'est dans le quartier français que se trouvait notre hôtel. Kitch et classe à la fois. Très anglais avec sa moquette à carreaux. Appréciable pour son calme (oui on finit par apprécier).

south kensington

Prochaine destination : Lausanne pour bien démarrer le printemps. A part le lac, le calme, la raclette et le chocolat, je ne sais pas trop à quoi m'attendre si ce n'est à : à peu près le contraire de Londres !

IMG_1519.JPG

11juil.

Good deal

Le shopping et ses contradictions


Elle avait fait les soldes avant les soldes,
expérimenté les achats plein pot pendant les soldes. 

Voilà que la trentenaire frangée strasbourgeoise se commande sur le net un soin en spa... parisien !
et un cabas pailleté Vanessa Bruno en lin (sold out en boutique) alors que vient de sortir la collection hiver en daim... (et je ne m'étendrai pas sur le fait que je zieute déjà mes futures ugg hivernales sur le web...).

Alors si certains diront que je me complique la vie, la plupart (des filles) valideront solidairement que le shopping est une science compliquée.

Si j'en parle aujourd'hui c'est que le bon plan parisien est vraiment trop bon !
Ou ça se passe ? Sur Dealissime.com


Pour faire la paix avec le shopping : dealer massages et restaus


Le speech de Dealissime ?
2 presque trentenaires parisiennes ont eu la bonne idée de créer un site proposant des supers bons plans à durée déterminée : des prestations haut de gamme à petit prix, valables une fois que le nombre minimum d'acheteurs est atteint.

Morceaux choisis : abonnement à Grazia de 3 mois pour 5 euros (arghh je l'ai raté celui là !!!), massage de 55 mn à 25 euros au lieu de 60, power plate à 35 euros au lieu de 128, restau à -50%...

Autrement dit, comment claquer ses derniers euros post soldes en restau trendy et en soins tout en faisant de bonnes affaires ?
On se met à plusieurs, et la force de frappe permet des prix cassés : 50% de remise au moins.



C'est comme ça, que la trentenaire frangée va aller se pavaner au Spa Paris en plein coeur du Marais, pour un hammam et un gommage 5 Mondes, dans les 6 prochains mois. Elle aura économisé 60 euros (oui car elle aura dépensé 30 euros au lieu de 90, donc gagné des sous).

Quand on sait ça, tous les deals sont permis !

06juil.

L'art de ne pas faire les soldes

Itinéraire des articles non soldés


Quand on commence les soldes en juin et que ce ne sont pas des soldes mais des pré-soldes, et qu'on a déjà épuisé le budget soldes qu'on avait pas, est-il naïf de croire encore à la rentabilité et à l’efficacité d’une session "soldes parisiennes" en plein mois de juillet ?

Si sortir de Kookaï sans rien acheter m’est totalement impossible –Paris, Strasbourg, même combat- et même si j’ai effectivement constitué un maigre butin d’articles soldés, mon séjour parisien m’aura plutôt permis de réactualiser mes basiques (comprenez des achats non soldés) !

Au banc des accusés :
  • les BB noires de Repetto effrontément non remisées au milieu d’autres modèles verts pommes et oranges -soldés eux !
  • les classiques sweats d’American Apparel aux prix tout aussi stables et intemporels,
  • le Bon Marché regorgeant de tentations vitales et capitales pour une garde robe et de cosmétiques aussi alléchants que des glaces en période de canicule. 

Bruncher pour oublier


Dans la série bon plans qui auraient pu ne pas en être ou comment manger 2 tranches de pain, un mini pain choco, un mini croissant, un mini yahourt, et boire un jus de fruit et un thé pour un pas-mini billet de 20 euros ?
Il y a « Le Loir dans la Theière » (et non un loup dans le porte-monnaie), 3 rue des Rosiers.


La brunette frangée et la blondinette au carré auraient pu y craindre de ne pas manger à leur faim.
C’est qu’elles avaient non seulement bien cancané sur la philosophie vanessabrunoïenne du sac et autres sujets brûlants (oui ça fatigue aussi) mais aussi bien trotté de boutiques en grands magasins et de stations vélib en terrasses !



Mais au final, les trentenaires affamées furent ravies de leur brunch dans ce cadre rétro-bobo à souhait où l'on sait faire la confiture de figue... 

A savoir : ici on ne réserve pas, on fait la queue comme partout à Paris dès que l'endroit est sympa et on arrive au complet (pas de "mon mec arrive dans 2 minutes" ou autre), sans quoi on n'est pas placé.

Les must-have du lieu à l’esprit campagne : toutes les tartes et notamment la tarte pêche et thym à reproduire impérativement en vacances pour se la jouer avec un verre de rosé !

C’est avec le vélib, le meilleur plan de ce super week-end entre copines.

15janv.

Résolutions capitales pour 2010

Avant de m'envoler pour Dubaï ce week-end, il me fallait absolument faire un point sur ce début d'année et ses résolutions capitales :

- plus souvent j'irai déjeuner/bruncher/goûter à "La Cerise sur le Gâteau".
Je vous épargne les jeux de mots car le lieu est trop bien nommé !
C'est une bien gente dame qui nous accueille dans sa maison, un havre de paix à 10 minutes du centre ville (route de la Wantzenau, Strasbourg).

Cerise sur le Gâteau (crédit photo : passeport gourmand)
Non seulement le principe de la table d'hôte est tout simplement vivifiant mais tout en devient euphorisant : on étudie avec minutie chaque détail de la déco "campagne" pour tout copier s'en inspirer fortement, avant de craquer pour les accessoires déco qu'on ramènera avec nous : cadre photo, service à thé, miroir vintage, il y a de quoi trouver son bonheur.
L'accueil chaleureux -sans être envahissant- augure un repas tout en finesse. On déguste une cuisine du marché traditionnelle et inventive mettant en valeur des ingrédients de qualité, rigoureusement sélectionnés. Salade au foie gras et son vieux vinaigre balsamique, lapin aux épices de noël avec sa purée de pommes de terre-céleri titillent encore mes papilles.
Dans un esprit fooding, le lieu est totalement addictif. Craquage recommandé du jeudi 12h au dimanche 16h pour un budget entre 15 euros (goûter) et 30 euros (déjeuner).

- les soldes et mon shopping différemment je ferai :
contre toute attente de butin 95% kookaïesque et 5% comptoir, les soldes m'ont menée cette année...
... au Monoprix ! Première surprise, j'y ai trouvé marinière, petit jupe boule noire, boots plates en cuir et gants en cachemire pour une somme misérable.

Monop
C'est bien ici que j'ai emmené le plus d'articles en cabine... Et force est de constater que les vêtements sont de bonne qualité, complètement dans l'air du temps et à des prix tous petits, même hors soldes. Souvent mis à l'honneur dans la presse féminine, Monop, cautionné par Mlle Agnès, va désormais intégrer mon parcours shopping.
Son rayon déco n'est pas en reste puisque la trentenaire frangée a trouvé de quoi égayer ses goûters cocooning avec de jolis plateaux flashy-baroques à moins de 5 euros.

Le second nouvel arrêt obligatoire des prochaines expéditions shopping c'est "Le Placard", rue des Pelletiers. Cette belle boutique indépendante propose une sélection pointue de vêtements, chaussures et accessoires hommes et femmes. Sessun et American Vintage ne sont plus réservés au parisiennes. Preuve qu'on peut être une (trentenaire frangée) strasbourgeoise et se trimballer en tunique Sessun, jean LTB, chaussée par D Co ou Victoria !

Puisque tout est bien parti en ce qui concerne la tenue de mes bonnes résolutions, c'est l'esprit serein que je quitte cette météo maussade pour aller étrenner ma nouvelle marinière au bord de Dubaï Creek !

23déc.

Cadeaux de Noël featuring Mémé en Autriche

Dernière ligne droite avant Noël,
fête de noël improvisée entre amis ce soir,
et pourtant aucun stress pour un cadeau de dernière minute...
Mais comment fait-elle ???

La trentenaire frangée fait entièrement confiance à sa Mémé.
Mémé en Autriche, c'est la boutique cadeaux anti-morosité.
meme3.jpg
De la déco esprit vintage, une petite pointe de kitsch, des couleurs à foison, impossible de se tromper dans la sélection regroupant Mme Mo et autres designers tendance.
meme coussin
Comme mémé est près de ses sous, elle s'équipe à petits prix : nappes à 35 euros et toiles cirées 60's au mètre, portes monnaies à 7 euros, carnets à 6 euros, coussins à 35 euros.
meme2.jpg
Mémé étant néanmoins gourmande, elle a sélectionné quelques produits d'épicerie fine dont le pot de tapenade à 6 euros, qui se dégustera avec les couverts baroques en plastique rouge à 12 euros avant que l'on passe au thé, servi dans un mug à 8 euros.

Dans la rue Ste Madeleine à Strasbourg, la trentenaire frangée ne se lasse pas de s'offrir des cadeaux de Noël à petits prix et de piquer des idées déco.

C'est que Mémé a l'esprit jeune... Elle a même un site web avec vente en ligne et un blog !
Et c'est qui qui va nous tricoter nos écharpes maintenant ?

meme

De mon temps, ça ne se passait pas comme ça... Quelle génération ;-)

02déc.

Ici et maintenant les filles !


anne.jpg

Les filles, voici une info capitale. Le temps nous est compté. Cela se passera à Strasbourg à partir de vendredi. Vous aurez 3 jours pour agir.

Lieu de prédilection des fashionistas : le centre ville. Près de la Place Broglie.

Votre mission sera de provisionner achats perso et cadeaux inédits lors de la vente éphémère bien prometteuse de 13 créateurs inspirés. Pour une fois que ça se passe chez nous et pas à Paris... agissons !

Celles qui auront craqué pour des fringues, accessoires et bijoux de créateurs, auront soutenu une bonne initiative girly. Et comme si tout ça ne paraîssait déjà pas assez sympa, les organisateurs vous proposent de trinquer dès vendredi soir, à partir de 18h.

La boutique éphémère vous accueille au Salon Rouge (dans la résidence Charles de Foucault), 1 rue de la comédie, Strasbourg, du vendredi 4 au dimanche 6 décembre, aux horaires suivants : vendredi et samedi de 10h à 20h et dimanche de 10h à 18h.

En attendant, étudiez bien vos cibles sur : hicetnunc-store.com

Hicetnunc

06juil.

Butin alsacien en terre parisienne

Aperçue ce week-end à Paris : une monomaniaque frangée au restaurant japonais (3 fois en 2 jours). Pour contrer les mauvaises langues et brouiller les pistes, elle aurait changé de restaurant et de menu... en vain !

En matière de shopping non plus, elle n'a pas changé ses habitudes ; le marais rassemblant tous les critères d'une session shopping réussie :
- restaurants japonais en nombre,
- distance appart du frangin frangé / boutiques inférieure à 2 km,
- proportion de boutiques cibles dans le périmètre : optimale.

Retour sur un shopping grandement maîtrisé lors de l'escapade parisienne du mois de mai :

Pochette Petite Mendigote "Je suis une fée"
(plus jamais je ne voudrais m'en séparer)

Pendentif feuille d'Eva Gozlan
(qui m'a réconcilié avec les bijoux)

Pochette cuir marron en friperie (10 euros !)

Bougie Dyptique à la Figue offerte par une copine non frangée.



Et voici le butin soldé de ce week-end, qui laisse à penser que la météo n'était pas clémente alors qu'il faisait très très chaud (j'en veux pour preuve les 10 pauses Coca Light du week-end).
J'ai l'impression d'avoir acheté mes habits pour la rentrée des classes... manque plus que le cahier de textes. Disons plutôt que j'ai misé sur des basiques !

Bottines Jonak (et là je m'interroge : pourquoi tant de points de vente à Paris et un seul -mal achalandé- à Strasbourg ?)

Jean brut Maje (j'adoooore leur critères de taille : jamais je n'étais rentrée dans un 24 !!)

Gillet bleu marine COS : oui je re-Cos la soeurette de H&M

LE parapluie cloche transparent La Chaise Longue que j'attendais depuis des années. Il est parfait et ne coûte que 10 euros.

Je me suis retenue pour des robes Maje et Sandro... Jolies mais obligatoirement à accessoiriser : porter un legging car trop transparente, mettre une ceinture pour un effet bouffant car trop grande...
Quand ça part comme ça, j'avoue : je suis paresseuse et j'abandonne vite.
Super déçue par l'accueil glacial chez Sessun, j'ai également abandonné. C'est moi qui ai un train de retard ou le but d'une vendeuse n'est plus de vendre ?
Finalement c'est relativement chez Maje, Sandro, Les Petites et Bash que l'accueil a été le plus agréable.

Retour en terre alsacienne, repue de cuisine japonaise, ragaillardie par les retrouvailles familiales et par mon shopping. Car lorsque mon butin provient d'un week-end ou des vacances, il n'en a que plus de valeur !

26mai

Je veux être une vip... à Strasbourg






Si je vous propose un after-work mêlant une petite coupe, des fringues à gogo et 30% de réduc sur les étiquettes...
Ca sent le plan Vip version New Look.

Alors, on se retrouve jeudi 28 mai à 20h pour fêter le premier anniversaire du magasin au centre commercial des Halles à Strasbourg.
100% VIP, 30% de réduc, ça le fait à 100% ;-)

Il suffit de cliquer ici et d'imprimer l'invitation pour shopper sans stresser pour son porte-monnaie !

Je ne manquerai pas de faire ma VIP avant de filer à Paris pour un week-end comprenant un hammam à Belleville et la découverte tant attendue de la boutique COS dans le Marais ! 100% girly :-)



ps : n'hésitez pas non plus à aller voir "Confessions d'une accro du shopping",
non seulement bien rythmé et léger, avec une actrice qui pétille, mais aussi idéal pour déculpabiliser et relativiser après un gros craquage shopping ! 

- page 1 de 2