AccueilMoi-jeAilleurswwwSe culturifier

Strass&ballerines

Keyword - restaurant

Fil des billets - Fil des commentaires

27nov.

Pasta pizza bar Va Piano : un concept qui détonne !

Le 22 novembre 2012 s'inaugurait en grandes pompes le pasta pizza bar Va Piano. Un projet d'envergure, un lieu impressionnant et une carte qui suit joyeusement et qui bouscule nos habitudes pépères strasbourgeoises en matière de restauration.

Va Piano 4

Déco rouge et bois, un bon mix entre tempérament de feu et convivialité. Une cuisine affirmée qui se montre, et une exigence autour de la qualité, la fraîcheur et la transparence.

Va Piano 3

Fort à parier que ce lieu devienne le rdv des retrouvailles entre potes. Au vu de l'espace et des nombreuses tables disponibles dans les 800 m2, il devrait être aisé de s'y retrouver et de circuler librement pour aller se servir, commander, bavarder, se laisser vivre et profiter !

L'inauguration ? un grand moment. Tout Strasbourg s'y est pressé flairant la petite révolution gourmande dans la ville et l'ambitieux projet, par la taille mais aussi par le concept.

Va Piano 2

Parce que le "fresh casual dining" se décline avec succès aux Etats-Unis, en Arabie Saoudite, en Asie et en France, je ne doute pas qu'il trouve sa place à Strasbourg.

Va Piano 1

A tester de toute urgence, le Va Piano est bien parti pour tenir ses promesses et pour me revoir très très vite.

Donc pour m'inviter à dîner, ce sera au Va Piano, 2 quai Kléber (parvis de la Place des Halles) à Strasbourg :-)

11juil.

Good deal

Le shopping et ses contradictions


Elle avait fait les soldes avant les soldes,
expérimenté les achats plein pot pendant les soldes. 

Voilà que la trentenaire frangée strasbourgeoise se commande sur le net un soin en spa... parisien !
et un cabas pailleté Vanessa Bruno en lin (sold out en boutique) alors que vient de sortir la collection hiver en daim... (et je ne m'étendrai pas sur le fait que je zieute déjà mes futures ugg hivernales sur le web...).

Alors si certains diront que je me complique la vie, la plupart (des filles) valideront solidairement que le shopping est une science compliquée.

Si j'en parle aujourd'hui c'est que le bon plan parisien est vraiment trop bon !
Ou ça se passe ? Sur Dealissime.com


Pour faire la paix avec le shopping : dealer massages et restaus


Le speech de Dealissime ?
2 presque trentenaires parisiennes ont eu la bonne idée de créer un site proposant des supers bons plans à durée déterminée : des prestations haut de gamme à petit prix, valables une fois que le nombre minimum d'acheteurs est atteint.

Morceaux choisis : abonnement à Grazia de 3 mois pour 5 euros (arghh je l'ai raté celui là !!!), massage de 55 mn à 25 euros au lieu de 60, power plate à 35 euros au lieu de 128, restau à -50%...

Autrement dit, comment claquer ses derniers euros post soldes en restau trendy et en soins tout en faisant de bonnes affaires ?
On se met à plusieurs, et la force de frappe permet des prix cassés : 50% de remise au moins.



C'est comme ça, que la trentenaire frangée va aller se pavaner au Spa Paris en plein coeur du Marais, pour un hammam et un gommage 5 Mondes, dans les 6 prochains mois. Elle aura économisé 60 euros (oui car elle aura dépensé 30 euros au lieu de 90, donc gagné des sous).

Quand on sait ça, tous les deals sont permis !

02juil.

L'assiette du Vin : divine idylle entre l’assiette, son vin... et la photo !

Repaire de tentations gourmandes


Philippe Roth est un fin entremetteur. Sans esbroufes ni artifices, dans un cadre tamisé, il forme les couples les plus réussis entre mets et vins.
Son jeu de séduction comprend une formule dégustation mariant avec ingéniosité 4 plats à 4 verres de vins, tandis que sa cave à vins se dévoile derrière une baie vitrée.

On s’abandonne alors à la carte évoluant selon les saisons ou le marché et surtout selon l’instinct du chef, tantôt d’humeur St Jacques, tantôt onglet de bœuf. Avec son assiette raffinée et ses vins de propriétaires au verre, cette adresse millésimée strasbourgeoise éveille notre libido gourmande. 



Evasion artistique





Et pour éveiller encore plus nos sens cet été, le restaurant organise avec Julien GERARD, photographe à Strasbourg -et surtout dans le reste du monde !- une exposition photo. L'exposition "PIrogues" se tiendra du lundi 5 juillet jusqu'à fin août. 

De quoi faire le plein de saveurs et de couleurs d'ici mais surtout d'ailleurs. Car si votre assiette et votre vin maîtrisent l'art de la séduction à la française, les photos de Julien GERARD vous amèneront une part de rêve supplémentaire.

Inspiré par les terres et eaux d'Afrique, le photographe vous embarque sur ses PIrogues pour partager toute les beautés dont il est tombé amoureux.


Exposition Pirogues - Julien GERARD Photographe
à l'Assiette du Vin, 5 rue de la Chaîne, 67000 Strasbourg
du 5 juillet à fin août 2010
 

19juin

Le goût de l'écriture



En dehors de ma vie trépidante de jeune marketeuse dynamique à Strasbourg et de rédactrice de blog, je rédige régulièrement avec gourmandise des chroniques sur des restaurants. C'est ainsi que cette semaine dans l'Express spécial Strasbourg, on retrouve mes articles sur les meilleures adresses de la ville.

Un parcours (rédactionnel) gourmand bien mené


Bien entendu pour les strasbourgeois, l'évocation de la plupart de ces enseignes réveilleront déjà de réjouissantes expériences gustatives vécues. Mais au cas où pour une raison obscure -un égarement au Mac Donald ou un étourdissement inexplicable au kebab- vous n'auriez pas encore testé ces adresses, je vous encourage grandement à réparer cette erreur !

Les bonnes adresses de nos papilles 


Restaurants, épiceries fines, cavistes, boulanger. Toutes les richesses culinaires sont dans L'Express et dans la ville...
  • Restaurant Gavroche : pour vivre heureux vivons cachés
  • Glacier Franchi : le goût de la Dolce Vita
  • Spagna : concerto delizioso
  • Boulangerie Au Pain de Mon Grand Père : la recette de la réussite
  • Restaurant S'Thomas Stuebel : atmosphère authentique
  • Cave Barabos : l'amour du vin en héritage
  • Hôtel Chut et Restaurant 04 : dans la confidence d'un lieu intimiste
  • Restaurant Escale aux Quais : destinations savoureuses
  • Restaurant l'Assiette du Vin : Divine idylle entre mets et vins
  • Hôtel Restaurant La Cruche d'Or : adresse précieuse
  • Caviste L'Art du Vin : le collectif du crû
  • Epicerie fine La Délicathèque (Saverne) : le tour du monde des terroirs
Pour avoir testé ces adresses, je dois avouer être tombée amoureuse. De l'esprit désuet de la déco "Amélie Poulain" de la boulangerie Au Pain de mon Grand Père, du soleil italien qui transpire de l'épicerie Spagna et du glacier Franchi, du charme discret de l'hôtel Chut (qui mérite grand bruit) et du concept du restaurant l'Assiette du Vin dont je vous parlerai dans un prochain billet.
Le temps pour moi de faire ma gourmande et d'aller bruncher en lisant l'Express.


Cliquez sur les visuels pour lire les articles et vous mettre en appétit !
Crédit photos : Julien Gérard, photographe

15janv.

Résolutions capitales pour 2010

Avant de m'envoler pour Dubaï ce week-end, il me fallait absolument faire un point sur ce début d'année et ses résolutions capitales :

- plus souvent j'irai déjeuner/bruncher/goûter à "La Cerise sur le Gâteau".
Je vous épargne les jeux de mots car le lieu est trop bien nommé !
C'est une bien gente dame qui nous accueille dans sa maison, un havre de paix à 10 minutes du centre ville (route de la Wantzenau, Strasbourg).

Cerise sur le Gâteau (crédit photo : passeport gourmand)
Non seulement le principe de la table d'hôte est tout simplement vivifiant mais tout en devient euphorisant : on étudie avec minutie chaque détail de la déco "campagne" pour tout copier s'en inspirer fortement, avant de craquer pour les accessoires déco qu'on ramènera avec nous : cadre photo, service à thé, miroir vintage, il y a de quoi trouver son bonheur.
L'accueil chaleureux -sans être envahissant- augure un repas tout en finesse. On déguste une cuisine du marché traditionnelle et inventive mettant en valeur des ingrédients de qualité, rigoureusement sélectionnés. Salade au foie gras et son vieux vinaigre balsamique, lapin aux épices de noël avec sa purée de pommes de terre-céleri titillent encore mes papilles.
Dans un esprit fooding, le lieu est totalement addictif. Craquage recommandé du jeudi 12h au dimanche 16h pour un budget entre 15 euros (goûter) et 30 euros (déjeuner).

- les soldes et mon shopping différemment je ferai :
contre toute attente de butin 95% kookaïesque et 5% comptoir, les soldes m'ont menée cette année...
... au Monoprix ! Première surprise, j'y ai trouvé marinière, petit jupe boule noire, boots plates en cuir et gants en cachemire pour une somme misérable.

Monop
C'est bien ici que j'ai emmené le plus d'articles en cabine... Et force est de constater que les vêtements sont de bonne qualité, complètement dans l'air du temps et à des prix tous petits, même hors soldes. Souvent mis à l'honneur dans la presse féminine, Monop, cautionné par Mlle Agnès, va désormais intégrer mon parcours shopping.
Son rayon déco n'est pas en reste puisque la trentenaire frangée a trouvé de quoi égayer ses goûters cocooning avec de jolis plateaux flashy-baroques à moins de 5 euros.

Le second nouvel arrêt obligatoire des prochaines expéditions shopping c'est "Le Placard", rue des Pelletiers. Cette belle boutique indépendante propose une sélection pointue de vêtements, chaussures et accessoires hommes et femmes. Sessun et American Vintage ne sont plus réservés au parisiennes. Preuve qu'on peut être une (trentenaire frangée) strasbourgeoise et se trimballer en tunique Sessun, jean LTB, chaussée par D Co ou Victoria !

Puisque tout est bien parti en ce qui concerne la tenue de mes bonnes résolutions, c'est l'esprit serein que je quitte cette météo maussade pour aller étrenner ma nouvelle marinière au bord de Dubaï Creek !

04déc.

La Vetta, la vraie cuisine italienne en Alsace


Strasbourg, période de Noël. Trouver un restaurant sans réservation, un vendredi soir, à deux pas du marché de Noël est quelque peu délicat  juste inespéré.
Dans une des petites ruelles encadrant la Cathédrale, on s'arrête sur La Vetta, restaurant italien.

C'est là qu'entrent en jeu la trentenaire frangée et son lot d'idées reçues autour du thème "ça doit forcément être un attrape touristes". 
Quoiqu'il en soit, on passe la porte -tiens, le même système de porte battante avec sas qu'à Rome...- et instantanément, on se trouve en Italie.


Ambiance chaleureuse et colorée, décoration simple ; les quelques tables côtoient la cuisine ouverte et ça parle italien.
La carte est peu garnie car les plats sont peaufinés, on ne s'égare pas. La commande est prise dans un italien plus ou moins dosé à la française. Le temps de se faire expliquer que Monsieur ramène d'Italie tous ses produits, on est déjà servis de nos gnocchis à la truffe et pizzas au jambon de parme. 

L'immersion est si facile, qu'il est même étonnant d'entendre ses voisins de table discuter en français et pas en italien !


L'addition dépasse légèrement les tarifs habituellement pratiqués dans les restaurants de la ville (pizzas et pâtes tournent autour des 13 euros) ma que mamma mia, ce n'est pas comparable...

A peine rentrée, je me suis jetée sur les photos de mes précédents séjours à Rome et à Venise... C'est bien là la preuve que l'évasion a été totale, avec ou sans lambrusco.

La Vetta, 16 rue du Sanglier, Strasbourg.

10juil.

C'est l'été... avez-vous votre passeport... gourmand ?


L'Alsace est bien la terre d'accueil des gourmands et amateurs de bons plans !

Régalez-vous des clichés de restaurants et chroniques gourmandes de l'édition 2009/2010 du Passeport Gourmand édition Bas-Rhin.
Valable un an, il vous permet d'obtenir jusqu'à 50% de réduction dans près d'une centaine de bonnes adresses cités dans le guide.

Qu'elle ait un accent alsacien, libanais, chinois, italien ou indien, votre gourmandise va peut-être vous faire gagner un des deux exemplaires du Passeport Gourmand mis en jeu par le photographe alsacien Julien Gérard.

Pour voir les modalités du concours et vous mettre l'eau à la bouche, c'est par .

Pour participer, il vous suffit de laisser un message via son formulaire de contact, en précisant vos coordonnées complètes.

Rendez-vous à l'apéro, le 31 août, pour la clôture du concours !

21oct.

La tendance healthy : manger bon à Strasbourg

Strasbourg est un peu à la traîne par rapport à la capitale pour ce qui est de la restauration rapide ET saine ! mais tente de rattraper son retard...

J'en veux pour preuve les récentes ouvertures de 2 snacks de la même famille, à l'appétit léger et aux saveurs diététiquement correctes, qui vous aideront à atteindre l'objectif des 5 fruits et légumes par jour !

Si vous remontez quelques billets en arrière, vous pourrez vous assurer de mon goût pour les soupes et autres veloutés qui font fuir la majorité  des gourmands, amateurs de pizzas 4 fromages à 9899 calories. Mais ils changeront (peut-être) d'avis après avoir testé les 2 adresses suivantes...

La première est Vert Carotte disposant d'un bel espace situé à côté de la Fnac, 1 rue de la Grange et qui propose des Jaffles : sandwichs au pain brioché toastés, des salades, des soupes maisons et des smoothies.


Sa petite soeur, Ma Cuisine, dans un espace plus réduit et rose bonbon 100% girly (10 rue des Tonneliers) propose en vente à emporter, des sandwichs au pain à l'ancienne ainsi que des salades, soupes maisons et smoothies.


Un jour peut-être, nous aurons aussi à Strasbourg, un bar à soupe comme on en trouve à Paris ou Berlin... 
Pour qu'une nouvelle enseigne healthy voie le jour et pour être tendance jusque dans mon bol, je serais même d'accord pour mettre la main à la pâte soupe !

Blogs voyage