AccueilMoi-jeAilleurswwwSe culturifier

Strass&ballerines

27nov.

Addict bis


J'ai une addiction alimentaire...
Pour certains ce sont les cacahuètes enrobées de chocolat, pour d'autres les macarons, les bretzels (!!), mais pour moi, c'est un truc tout bête : le pain. Ben oui.

Oui, j'ai une machine à pain qui fait des pains de 900 grammes que je suis capable d'engloutir en une journée (oui, bon pas tous les jours quand même, hein).
C'est si bon, c'est moelleux, c'est la version doudou de la nourriture... mais je m'égare déjà.
Alors, je me freine, je me force à ne pas regarder. Ne pas y penser.
Je m'énerve quand on me dit que je suis une morfale de pain et que je devrais arrêter.

Mais ce matin, alleluia. Une super campagne de pub vue sur le net et entendue à la radio vient d'ensoleiller ma journée !
Ca dit quoi ? Ca dit : Non le pain de fait pas grossir ! Hé oui, ce qui fait grossir, c'est le beurre ou le fromage que l'on met dessus. La preuve ici.
Alors ? quelqu'un* a encore quelque chose à me dire ?

* toute personne visée l'est volontairement ;-)

24nov.

Fragile !


C'est un looooong week-end à thème qui se termine. Le thème choisi par des amis, original et bien vu pour la saison... avec neige et 0° : un déménagement !

Ou comment mettre ses fringues les plus moches, prier pour ne rencontrer personne de trop mignon, faire du sport gratuitement : 3 étages à monter et descendre avec les bras chargés : step et muscu en même temps, tout en profitant d'un menu pro-cholestérol : sodas, chips et gateaux ou bière, sandwichs et Ferrero Rochers pour les versions plus huppées.

C'est aussi, comme lors des randonnées, l'occasion idéale pour se disputer avec un ami proche. Soucis d'organisation, faim, fatigue et mauvaise foi font en général au bout de quelques heures un mélange explosif qui se conclut par un "casse-toi si t'es pas content".

Le résultat : on se dit qu'on ne déménagera plus, qu'on fera appel à des déménageurs si vraiment... Mais on oublie et on remet ça.

Car les déménagements servent aussi à faire une rétrospective de notre vie en remettant le nez dans nos affaires. Sans compter que voir autant d'amis qui se déplacent pour aider, ça réchauffe le coeur. On rit beaucoup, des garçons (ben oui... qui d'autre...) qui font leur chochotte et des objets insolites que l'on transporte.

Finalement c'est un bon concentré de vie... Prévoir un à deux déménagements dans l'année pour garder la forme et faire un petit bilan !

27oct.

Mesrine, l'instinct de mort

En pleine vague des biopics (Sagan, Piaf, Coluche...), je demande Mesrine. C'est Vincent Cassel, avec son charisme fou, qui joue le rôle du méchant et qui fait ça terriblement bien, en se fondant totalement dans le personnage. Les seconds rôles incarnés par Cécile de France, Gilles Lellouche, Gérard Depardieu sont également primordiaux dans l'évolution du personnage principal.

Le film qui retrace les 10 premières années du parcours criminel de Mesrine est passionnant, exhaltant, palpitant et poignant (et ce sera tout) et évite soigneusement le travers de la complaisance.

A voir donc, avant de rempiler dès le 19 novembre pour la seconde partie : L'ennemi public n°1.

Mais n'omettons pas de traiter de ce film sous son aspect greluche : on a beaucoup parlé du régime grossissant de Cassel qui a pris 20 kg en 4 mois pour le rôle. Expérience déjà vécue par Renée Zellweger qui avait dû prendre entre 10 et 20 kilos pour incarner Bridget Jones (vous remarquerez la pertinence de mes références...).

Interrogation personnelle : ça pourrait être sympa d'être payé pour surtout ne pas dépenser de calories et pour manger à gogo des choses supra-caloriques ?
Euh, en fait non, je ne suis pas sûre que je signerai mais je crois connaître quelques personnes qui seraient grandement intéressées.

Vincent Cassel a perdu tous ses fameux kilos sur le tournage, mais pour le commun des mortels, tout comme le commun des stars, il faut aussi songer aux frais à engager pour le coach minceur et le cuisinier aux menus allégés ! Instinct de régime...

13oct.

Gaufres, enfer et damnation

Si l'on y réfléchit un peu, avec le rythme hiver(infer)nal des soirées crêpes ou gaufres, talonnées de près par les soirées raclettes et fondues savoyardes, on devrait commencer le printemps avec quelques kilos de plus au compteur.

Les premiers dégâts se font déjà sentir dans notre petit groupe de grands gastronomes, avec pour certains, des réajustements envisagés (passer à la petite frite au mac do) ou en cours (passer à la frite moyenne au mac do)... Les éditions de listes de points weight watcher circulent à bon train.

Les constats étant un peu amers sur nos apports calorifiques inversement proportionnels aux tailles de jean slim, je déclare ouvertes les sessions lights à la sauce crudités agrémentées de soupes et de veloutés de légumes.

Malheureusement, je me sens un peu seule sur le créneau des veloutés de carottes coriandre et soupes de courgettes...

Voilà comment je me suis retrouvée cette semaine, entourée d'une orgie gaufresque à la sauce nutella, à manger comme une mamie, un peu penaude, ma purée de pois cassés maison.

Pour la touche glam, on repassera !

30sept.

Les bonnes résolutions de la rentrée





















Il fait beau, on est allongée sur la plage, on regarde discrètement autour de soi et on rêve d'un corps ferme comme la fille d'à côté avec son maillot taille 14 ans, son coca light, sa pomme et son mec.
On cache notre barre chocolatée et notre limonade, et on se dit, en feuilletant son Elle, qu'à la rentrée, c'est décidée, on va s'inscrire au sport.
Et puis la rentrée arrive, et on écume les programmes.

On teste et après c'est trop dur, il faut choisir sans se laisser dissuader par l'entourage entre le cours de djembé (mais tu n'as pas de djembé et puis à quoi ca sert ? en plus c'est pas un sport), le cours de salsa (y a jamais de partenaire masculin, tu vas te retrouver à danser avec une fille), le cours de hip-hop (avec des filles qui ont la moitié de ton âge), le cours de yoga (avec des filles qui ont le double de ton âge), le cours de caf (à mourir d'ennui).

Bon finalement cette année, ce sera danse africaine. Un cours qui me vide des énergies négatives et du stress, qui me renvoie au soleil et au sable, avec les sons du djembé. Bien joué !
Blogs voyage