AccueilMoi-jeAilleurswwwSe culturifier

Strass&ballerines

27juin

Savoir anticiper (les soldes), juste une question de volonté

En vieillissant -c'est une trentenaire frangée qui vous dit cela du haut de ses 32 ans et de mètre cinquante huit- on continue à apprendre des choses sur soi même. C'est ainsi que je me félicite aujourd'hui de mon sens de l'anticipation. On me dit réactive dans mon travail, moi je dis mieux. C'est de la pro activité soldesque à son paroxysme. Ou comment positiver après un week-end (une deux semaines) sur le thème du craquage.


Soldes : attitude à adopter en boutique 


Même si on sait très bien que rentrer chez Kookai / Sessun et autres temples de la tentation sans avoir l'intention d'acheter est très dangereux pour le porte-monnaie, on y rentre toujours aussi naïvement qu'une ingénue. Juste regarder, faire du repérage pour les soldes qui débutent ce mercredi 30 juin

Bilan, nous sommes le 27 juin, les soldes n'ont pas commencé mais :
  • j'ai dépensé/épuisé/dilapidé (tout dépend de comment on évalue la gravité de la chose) mon budget soldes. Je n'en avais pas mais si j'en avais prévu un, il serait épuisé.

  • je suis rhabillée pour les prochains étés.
    Réapprovisionnement entamé (amen aux ventes privées et autres stratagèmes diaboliques) depuis deux bonnes semaines chez Kookai avec leurs offres à -50%, Comptoir des Cotonniers et Sessun. 

Soldes : attitude à adopter sur le net


Me croyant à l'abri ce dimanche matin, je surfe nonchalament sur le net en me concoctant sans arrière pensée aucune (oui, je suis aussi très crédule envers moi même) un panier sur monshowroom. La musique invite à rester sur le site, ils nous promettent un magazine people honteux si on commande.

Un coup d'oeil sur les ventes VIP avant l'échéance du 28 juin
, les sandales, les sacs, les pochettes Petites Mendigotes, les robes Sessun, les t-shirts Petit Bateau, les jupettes... Et voilà, le doigt était dans le pot de nutella, restait plus qu'à lécher et rentrer le numéro de CB. Le connait presque par coeur celui là tiens.

Bilan : la meilleure attitude façe aux soldes, pré-soldes et ventes VIP, c'est de craquer, de s'auto-congratuler et de se dire qu'on a bien géré.

Du coup, je ne vous ai pas encore parlé de l'Assiette du Vin, promis je vous en parle cette semaine avec un événement à ne pas manquer à compter du 5 juillet : une expo photo d'ici mais d'ailleurs... De quoi mettre tous vos sens en éveil...

Prévoyante comme je suis, j'aurai forcément quelque chose à me mettre pour l'accrochage de l'expo !

PS : Je vous avais dit que je serai à Paris le week-end prochain ? Ca tombe pile poil avec le premier week-end des soldes, non ? ;-)

29avr.

Je n'en ai pas fait le tour (de cou)

Circonstances du délit : New-York, avril 2009.

Des boutiques American Apparel partout.

Des prix nettement moins élevés qu'en France.

Une matière fine, légèrement transparente, des couleurs qui donnent des envies d'été. Un esprit bohème collant parfaitement à l'esprit bobo d'East Village...

Tout ça pour vous dire que je suis fall in love de la descendance directe de mon tour de cou Kookaï hivernal : son petit frère, le tour de cou estival d'American Apparel.
Baptisé à NY, il n'en est que plus attachant, il ne me quitte plus !!

On le trouve aussi dans les boutiques AA parisiennes et pour les provinciales comme moi, sur le net.

Je savais que j'aurais du en prendre plusieurs...

Et je vous dis à demain pour une autre trouvaille fashion new-yorkaise à copier en France... J'en trépigne d'avance !

 

03déc.

Got it !


Deux jours de paresse bloguesque... La faute à décembre où tout se bouscule : les bouclages de dossiers, les préparatifs de mon prochain week-end parisien, Noël (bon ok, là j'exagère un peu...) et peut-être aussi les 2 jours de digestion de ma dernière soirée tartes flambées.

 


Mais voici que voilà un petit regain d'énergie, grâce aux sushis engloutis hier soir mais surtout une belle prise fashion !

J'ai mis la main hier soir sur LE tour de cou en alpaga Kookaï que s'arrache toute la blogosphère, et par exemple...
LE tour de cou XXL en rupture à Paris, LE tour de cou photographié dans le Elle, LE tour de cou reçu en 2 exemplaires au Kookaï de Rivétoile Strasbourg.

Oui, j'ai bravé l'incompréhension masculine qui ne voyait qu'en ce bout de laine un pull sans manche et sans col... (long soupir...)

Fière d'être un mouton fashion sur ce cou !