AccueilMoi-jeAilleurswwwSe culturifier

Strass&ballerines

Keyword - eva gozlan

Fil des billets - Fil des commentaires

06juil.

Butin alsacien en terre parisienne

Aperçue ce week-end à Paris : une monomaniaque frangée au restaurant japonais (3 fois en 2 jours). Pour contrer les mauvaises langues et brouiller les pistes, elle aurait changé de restaurant et de menu... en vain !

En matière de shopping non plus, elle n'a pas changé ses habitudes ; le marais rassemblant tous les critères d'une session shopping réussie :
- restaurants japonais en nombre,
- distance appart du frangin frangé / boutiques inférieure à 2 km,
- proportion de boutiques cibles dans le périmètre : optimale.

Retour sur un shopping grandement maîtrisé lors de l'escapade parisienne du mois de mai :

Pochette Petite Mendigote "Je suis une fée"
(plus jamais je ne voudrais m'en séparer)

Pendentif feuille d'Eva Gozlan
(qui m'a réconcilié avec les bijoux)

Pochette cuir marron en friperie (10 euros !)

Bougie Dyptique à la Figue offerte par une copine non frangée.



Et voici le butin soldé de ce week-end, qui laisse à penser que la météo n'était pas clémente alors qu'il faisait très très chaud (j'en veux pour preuve les 10 pauses Coca Light du week-end).
J'ai l'impression d'avoir acheté mes habits pour la rentrée des classes... manque plus que le cahier de textes. Disons plutôt que j'ai misé sur des basiques !

Bottines Jonak (et là je m'interroge : pourquoi tant de points de vente à Paris et un seul -mal achalandé- à Strasbourg ?)

Jean brut Maje (j'adoooore leur critères de taille : jamais je n'étais rentrée dans un 24 !!)

Gillet bleu marine COS : oui je re-Cos la soeurette de H&M

LE parapluie cloche transparent La Chaise Longue que j'attendais depuis des années. Il est parfait et ne coûte que 10 euros.

Je me suis retenue pour des robes Maje et Sandro... Jolies mais obligatoirement à accessoiriser : porter un legging car trop transparente, mettre une ceinture pour un effet bouffant car trop grande...
Quand ça part comme ça, j'avoue : je suis paresseuse et j'abandonne vite.
Super déçue par l'accueil glacial chez Sessun, j'ai également abandonné. C'est moi qui ai un train de retard ou le but d'une vendeuse n'est plus de vendre ?
Finalement c'est relativement chez Maje, Sandro, Les Petites et Bash que l'accueil a été le plus agréable.

Retour en terre alsacienne, repue de cuisine japonaise, ragaillardie par les retrouvailles familiales et par mon shopping. Car lorsque mon butin provient d'un week-end ou des vacances, il n'en a que plus de valeur !

03juin

J'te COS pas


La trentenaire frangée est de retour de son week-end parisien...

Enchantée par le Pink Flamingo et sa livraison de pizza au bord du Canal St Martin, 100% bobo.

Conquise par les Bains de Saadia à Belleville et leur gommage dynamique moitié moins cher que le hammam du marais...
 
Totalement pour le craquage sur la glace chez Myberry à 0% de matières grasses :-)

Euphorique d'être tombée sur une vente de créateur qui m'a permis de mettre la main sur un super pendentif "feuille" d'Eva Gozlan à -50%...

Amoureuse du brunch chez Rose Bakery et de leur scones (un peu moins de la déco et du prix), amusée d'avoir été voisine de table d'Isabelle Adjani -excusez du peu...

Envoutée par les bougies Dyptique...

Revigorée par le vélib.

Mais... déçue de ne pas rentrer dans le moule.
Celui des adeptes de COS, la marque haut de gamme de H&M.
J'aurais aimé faire des trouvailles extraordinaires comme les autres filles, euphoriques, scrutant les cintres des autres shoppeuses avec inquiétude. Mais je n'ai vu que des choses ennuyeuses et fades.
Certes portées, elles doivent révéler leur valeur, mais encore faut-il se motiver pour se frayer un chemin dans la cohue, puis s'armer de patience aux cabines. L'idéal étant de regarder sur les autres ce que ça donne.
Mais la trentenaire frangée est plutôt adepte du shopping gai et facile, celui qui offre à voir des pièces évidentes, et dans le marais, on a plutôt l'embarras du choix.
COS c'est trop compliqué pour moi. Mais la COS n'est pas perdue, on en reCOSera peut-être dans un mois, après ma prochaine escapade parisienne !

Blogs voyage