AccueilMoi-jeAilleurswwwSe culturifier

Strass&ballerines

Keyword - coca cola

Fil des billets - Fil des commentaires

31mar.

La baroudeuse du coca light...

La quête du coca light n'ayant jamais de fin, elle m'a menée dans le plus ancien café de Rome, le caffe Greco (ouvert depuis 1760). Tapisseries pourpres, miroirs et boiseries, serveurs en queue de pie... ça fleure bon l'authenticité...

A l'époque, lieu de rencontres des artistes et des intellectuels, c'est aujourd'hui le rdv des amoureux, des bourgeoises faisant une pause shopping (nous sommes quand même en façe de Prada et Gucci...) et bien entendu des touristes.

Heureusement les prix élevés impliquent une fréquentation supportable, nous n'avons donc pas eu de mal à trouver de la place.

Le prix de la nostalgie : 7.50 EUR pour un coca... à ce prix là, je peux vous dire que je l'ai savouré...

27déc.

Mystère


Je ne comprends pas pourquoi le père noël a oublié ce livre dans la hotte ;-)

Depuis sa création en 1892, la marque, telle une muse, a inspiré et influencé de nombreux artistes tel Andhy Warhol ; elle est aujourd'hui proche de l'univers de la mode : Rykiel, Cavalli... On retrouve dans ce livre donc une sélection de ces oeuvres et des citations de philosophes.

La première constante de Coca-Cola depuis sa création : une communication sans faille.
La deuxième constante depuis 1978 : une addict localisée à Strasbourg - et qui ne savait pas qu'elle était à ce point dans la mouvance artistique et culturelle !!


10nov.

Addict

A partir de quel litrage ingurgité par jour est-on dépendant ?

Certains matins, dès 10h, je prends mon premier verre...
A midi, parfois jusqu'à 1/2 litre.
A l'apéro, un autre verre.
Puis un à deux autres dans la soirée.

J'ai essayé d'arrêter, un jour, deux jours, pour mieux replonger et aller acheter une bouteille chez l'épicier à presque minuit...
Parfois même cela me dégoute. Il n'empêche, quand je suis invitée quelque part, j'emmène toujours une bouteille avec moi, au cas où il n'y en aurait pas.

Vu à un mariage (!!) cet été : une petite brunette courant discrètement à sa voiture pour chercher une bouteille dans le coffre...

C'est qu'il n'y pas toujours du light. Et je n'aime pas le normal.
Prendre la vie côté Coca-Cola... pas facile au quotidien... voire flippant !

En tous cas, c'est aussi un peu fashion ! J'en veux pour preuve la customisation des bouteilles par Roberto Cavalli avec des motifs tigre, léopard et zèbre ! A se faire ramener d'Italie avant décembre 2008, prompto !

Blogs voyage