Attirée par les paillettes de St-Trop, la fouta a fuit son destin de drap de bain de hammam.

Parée de ses plus belles couleurs, elle a rejoint pleine d'espoir ses cousines des boutiques tropéziennes et des marchés varois (La Croix Valmer, Grimaud, Cogolin).

Le côté "authentique" du drap de bain, mixé avec son aspect déco et fashion avait véritablement séduit la trentenaire frangée. Qui pour une vingtaine d'euros décida de faire se croiser leurs destins et laisser sa chance à ce coup de foudre.

Les deux héroïnes allaient partager leur vacances.

Mais c'est alors que le lendemain, en partance pour la plage, la trentenaire frangée décidait de ne pas emmener sa fouta... 

Elle trouvait sa fouta si belle qu'elle n'osait même pas l'utiliser, pour mieux la préserver.

Est-ce pour cella qu'on trouve des fouta sur le site Elle Passions, vendues par 2 ?

Et pour les téméraires qui pensent qu'une seule fouta leur suffit : www.nr-argan.com
























(extrait de mon carnet de voyage)